TÉMOIGNAGES

Témoignages pour le CREDP

Le Centre de recherche et d'enseignement sur les droits de la personne appuie et fait la promotion du travail des étudiants, des universitaires et des membres de la collectivité. Le Centre participe également à des activités de recherche dans le cadre de partenariats, joue un rôle de premier plan au sein de divers groupes liés à l'Université d'Ottawa et à d'autres établissements d'enseignement supérieur, et contribue au travail des chaires de recherche, des boursiers postdoctoraux et des organisations non gouvernementales de défense des droits de la personne de la région de la capitale nationale et ailleurs.

Olabisi D. Akinkugbe (Membre communautaire du CREDP)

Olabisi D. Akinkugbe

J’ai de très bons souvenirs du temps que j'ai passé au CREDP. Le Centre m'a offert une communauté unique et collégiale pour discuter et partager des idées avec d'autres candidats au doctorat dans un environnement sécuritaire et interdisciplinaire. Le Centre a également été extrêmement généreux en soutenant financièrement ma participation à diverses conférences internationales où j'ai rencontré des collègues qui sont devenus des membres importants de mon réseau.

OLABISI D. AKINKUGBE
Professeur adjoint
Schulich School of Law
Dalhousie University

 

Jane Bailey (Membre universitaire du CREDP)

Jane Bailey


Le CREDP est un partenaire indispensable dans notre projet de partenariat de sept ans financé par le CRSH : Le projet eQuality. Le Centre nous a permis de nous engager pleinement dans la collaboration internationale en offrant un lieu d'accueil à l'extérieur du pays pour les partenaires et collaborateurs de recherche internationaux en visite. John et Viviana ont fait preuve d'enthousiasme, d'innovation et de soutien au sein de notre équipe de recherche, nous invitant constamment à participer à des projets intersectoriels, interdisciplinaires et internationaux, comme leur festival du film, leur Annuaire canadien des droits de la personne et leurs séries de conférences, pour n'en nommer que quelques-uns. De telles possibilités sont essentielles au succès des initiatives de recherche et pour attirer et obtenir du financement en étendant la recherche au-delà du milieu universitaire afin d'engager les communautés locales, nationales et internationales. En termes simples, la participation du CREDP à notre recherche a été inestimable.

JANE BAILEY
Professeure titulaire
Section de Common Law
Faculté de droit
Université d'Ottawa

Jennifer Bond (Membre universitaire du CREDP)

Jennifer Bond

Le Centre de recherche et d’enseignement sur les droits de la personne (CREDP) de l'Université d'Ottawa a été un partenaire inestimable du Carrefour des réfugiés au cours des huit dernières années et a facilité notre croissance d'un seul projet à une équipe solide et réceptive de 15 employés à temps plein. Nous sommes fiers de nous associer au CREDP, qui est le siège de recherches et de programmes importants et novateurs au Canada et dans le monde entier.

Le CREDP a été un partenaire essentiel de notre projet inaugural, le Projet d'aide aux réfugiés de l'Université d'Ottawa, et depuis, il a appuyé diverses initiatives particulières du Carrefour des réfugiés et contribué au succès global de notre organisation. Notre partenariat avec le CREDP a pris de nombreuses formes, allant de l'organisation conjointe d'événements à la participation à des demandes de financement conjointes, en passant par l'accès concret à des bureaux et des salles de réunion pour notre personnel et nos étudiants. Ce dernier a fait en sorte que l'équipe du Carrefour des réfugiés ait l'occasion quotidienne d'échanger avec d'autres collègues rattachés au CREDP, et nous nous sentons privilégiés d'être physiquement et substantiellement intégrés à la communauté forte que l'équipe du CREDP a créée.

JENNIFER BOND
Professeure agrégée
Section de Common Law, Faculté de droit
Fondatrice et Directrice exécutive, Carrefour des réfugiés
Université d'Ottawa

 

Tenille Brown (Membre étudiante du CREDP)

Nestor Nkurunziza en Tanzanie

J'ai été membre du Centre de recherche et d’enseignement sur les droits de la personne tout au long de mon programme de doctorat. Je me suis inscrite comme membre étudiante parce que je voulais établir des liens avec des chercheurs, des écrivains et des professeurs qui sont des experts de premier plan dans le domaine des droits de la personne et qui se sont engagés à bâtir une communauté professionnelle qui collabore sur des questions d'une importance cruciale. Sur le plan professionnel, le Centre m'a offert d'excellentes possibilités en tant qu'étudiante au doctorat. J'ai contribué à des activités lancées par le Centre, comme la Clinique des droits de la personne et la série de conférences, j'ai reçu de l'aide pour assister à des conférences où j'ai diffusé mes recherches et j'ai eu l'occasion merveilleuse d'assister à l'Université du Kent en Angleterre comme chercheuse invitée. Ces expériences ont toutes été instructives pour moi, elles ont enrichi mon apprentissage et ma croissance en tant qu'universitaire, et elles ont vraiment démontré le type de vie universitaire que je veux avoir. Sur le plan personnel, la communauté du Centre a été d'un soutien incroyable. J'ai pu partager des défis et discuter des possibilités liées à la recherche, à la rédaction et, de plus en plus, aux stratégies et aux idées liées à l'enseignement. Le Centre m'a fourni un endroit où je me sens chez moi sur le campus et je suis très fière de faire partie de cette communauté.

TENILLE BROWN
Candidate au doctorat en droit
Faculté de droit
Université d'Ottawa

Daniel Cerqueira (Partenaire du CREDP)

Le Centre de recherche et d’enseignement sur les droits de la personne (CREDP) a été un allié important de la Due Process of Law Foundation (DPLF), puisque nous avons uni nos forces pour travailler sur les droits de la personne en Amérique latine. En partenariat avec la Clinique des droits de la personne du CREDP, nous avons déposé différents amicus curiae auprès des plus hautes juridictions du Brésil, du Pérou, du Guatemala, du Mexique et de la Cour interaméricaine des droits de l'homme pour défendre les droits des peuples autochtones. Nos soumissions se sont concentrées sur les normes juridiques internationales et comparatives pour garantir les droits à la terre, au territoire et au consentement libre, préalable et éclairé. Nous avons participé à des audiences devant la Commission interaméricaine des droits de l'homme, notamment sur la responsabilité des États d'origine comme le Canada de veiller à ce que les sociétés minières n'affectent pas les droits humains. Le DPLF se réjouit à la perspective de travailler avec le CREDP au cours de la prochaine année.

DANIEL CERQUEIRA
Agent principal de programme
Due Process of Law Foundation

Courtney Doagoo (Membre communautaire du CREDP)

Courtney Doagoo

J'ai eu l'occasion unique de participer à la conception et à l'organisation de l'école d'été du Programme des arts et des droits de la personne au Centre de recherche et d’enseignement sur les droits de la personne sous la direction de John Packer et Viviana Fernandez pendant mes études au doctorat.

Ils nous ont tous deux extrêmement soutenus et encouragés tout au long du processus, ce qui nous a permis, à moi et à nos collègues, d'être créatifs dans le contenu et dans le processus. En outre, j'ai été invitée à participer activement à l’école d'été, qui m'a donné l'occasion d'échanger avec des étudiants et des collègues sur l'intersection du droit de la propriété intellectuelle et du patrimoine culturel. Cette occasion faisait partie intégrante de mon expérience en tant qu'étudiant au doctorat et je suis extrêmement reconnaissante de l'occasion et du soutien que j'ai reçus.

COURTNEY DOAGOO
Chercheuse associée
Centre de recherche en droit, technologie et société
Faculté de droit
Université d'Ottawa

Pearl Eliadis (Partenaire du CREDP)

Le CREDP assure un leadership exemplaire et un soutien essentiel dans le domaine des droits de l'homme, une combinaison puissante permet au Centre de faire mieux que son poids. Le travail du CREDP a eu un impact sur les initiatives qui font une différence aux niveaux local, national et mondial et a créé un effet de levier pour celles-ci. Je peux personnellement témoigner de l'engagement et de la contribution extraordinaires du Centre à des projets allant de la protection de la société civile au Canada au soutien des défenseurs des droits humains au Cameroun en collaboration avec un large éventail de partenaires.

PEARL ELIADIS
Avocate spécialisé sur les droits de la personne
Professeure auxiliaire, Faculté de droit, Université McGill
Membre du McGill Centre for Human Rights and Legal Pluralism

 

Jordi Feo Valero (Membre communautaire du CREDP)

Jordi Valero Feo

Ma collaboration en tant que chercheur invité au CREDP m'a permis de connaître de première main des défis et des menaces pour les droits de la personne que je n'avais jamais envisagés auparavant. Je crois que mon séjour au CREDP est très positif pour les deux parties et j'aimerais rester en contact avec le Centre après avoir terminé mon séjour en août 2020. Depuis mon arrivée en 2016, j'ai travaillé sur diverses activités liées aux droits de la personne. Grâce à la collaboration avec des professeurs comme Penelope Simons, j'en suis à la dernière phase d'une recherche universitaire sur l'impact de l'extraction des ressources en Colombie, avec une attention particulière aux perspectives autochtones et sexospécifiques. Depuis 2016, j'ai acquis de l'expérience et des compétences en tant que membre du projet Entreprises et droits de la personne en Amérique latine de la Clinique sur les droits de la personne. En 2017, j'ai accepté de coordonner le projet «Unknown ObjectRapporteur spécial des Nations Unies sur l'indépendance des juges et des avocatsUnknown Object» sous la supervision du Professeur John Packer. Le Rapporteur spécial des Nations Unies, M. Diego García Sayán, a publiquement reconnu le travail accompli par la Clinique sur les droits de la personne du CREDP à l’Université d’Ottawa dans les rapports qu'il a présentés à l'Assemblée générale des Nations Unies et au Conseil des droits de l'homme.

JORDI FEO VALERO
Chercheur invité
Centre de recherche et d'enseignement sur les droits de la personne
Université d'Ottawa

Kirsten J. Fisher (Membre communautaire du CREDP)

Kirsten Fisher

Travailler comme chercheuse postdoctorale Gordon F. Henderson au HRREC a été pour moi une occasion incroyable de poursuivre mes propres recherches sur les droits de la personne et la justice post-conflit, avec le financement nécessaire pour poursuivre les recherches sur le terrain. J'ai publié mon livre l'année suivante. C'était aussi l'occasion d'établir des contacts formidables et durables avec certains des esprits les plus éminents et émergents du Canada en matière de protection des droits de la personne. Mon adhésion continue au CREDP me permet de me tenir au courant des développements et des travaux importants dans le domaine des droits de la personne, de contribuer à d'importants dialogues et de maintenir des contacts importants pour ma recherche et pour mes étudiants (comme je l'ai appris de ce groupe incroyable de chercheurs pour les contacts individuels des étudiants intéressés par une carrière en droits de la personne et pour les cours donnés par des invités).

KIRSTEN J. FISHER
Professeure adjointe
Études politiques
College of Arts and Science
University of Saskatchewan

Catherine Gribbin (Partenaire du CREDP)

La collaboration avec le CREDP a donné lieu à une école d’été sur le droit international humanitaire (DIH) très réussie depuis plus d'une décennie. L'engagement de son personnel à dresser le profil des principales questions humanitaires qui touchent les personnes les plus touchées par les conflits armés dans le monde a donné lieu à un engagement public exceptionnel. Les Canadiens d'un bout à l'autre du pays continuent de s'informer sur le DIH dans le cadre des cours d'été, qui demeurent une occasion d'apprentissage unique offerte nulle part ailleurs au Canada.

CATHERINE GRIBBIN
Senior Legal Advisor
Canadian Red Cross

Salvador Herencia (Membre étudiant du CREDP)

Le CREDP m'a donné l'occasion de m'engager dans différentes questions relatives aux droits de la personne partout dans le monde, élargissant ainsi mes recherches doctorales actuelles. Grâce à la Clinique sur les droits de la personne, des étudiants comme moi ont pu travailler avec des titulaires de mandat de l'ONU, des ONGs et des institutions canadiennes, ce qui nous a donné la possibilité de comprendre la complexité de la réalisation des droits de la personne. Par exemple, il a été gratifiant de savoir que la toute première audience sur les atteintes à la liberté académique dans les Amériques organisée par la Commission interaméricaine des droits de l'homme au cours de ses 60 ans d'existence, a été dirigée par notre Centre. Les étudiants qui font partie de la Clinique sur les droits de la personne ont été acceptés pour effectuer des stages d'été devant la Cour pénale internationale et le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme à Genève. Alors que nous commençons la nouvelle année universitaire, je crois que nous aurons plus de nouvelles de nos étudiants qui atteindront de nouveaux sommets.

SALVADOR HERENCIA
Candidat au doctorat en droit, Faculté de droit
Directeur, Clinique sur les droits de la personne, Centre de recherche et d'enseignement sur les droits de la personne
Université d'Ottawa

Rasha Jarhum (Membre communautaire du CREDP)

Rasha Jarhum

En tant que nouvelle arrivante au Canada, le fait d'être ancré au CREDP m'a donné une reconnaissance et une visibilité immédiates auprès des défenseurs des droits de la personne et des partenaires au développement, ainsi qu'un accès au premier réseau canadien d'universitaires et d'experts en droit international et en consolidation de la paix. Mon association avec le CREDP s'est révélée particulièrement utile pour soutenir mes efforts en faveur de la paix au Moyen-Orient et plus particulièrement pour mettre fin à la guerre au Yémen. L'appui continu des dirigeants du Centre est un atout indispensable, et je compte sur leur soutien et leur dévouement pour faire progresser mon travail et mes efforts en matière de consolidation de la paix et de règlement des conflits. Je remercie le CREDP et en particulier le professeur Packer d'être une ressource indispensable et de soutenir nos efforts de médiation et de plaidoyer pour la paix.

RASHA JARHUM
Co-fondatrice et directrice
Peace Track Initiative

Gloria Lopez (Membre communautaire du CREDP)

Gloria Lopez - Fulbright Chair 2016

Le CREDP est un joyau de l'Université d'Ottawa en ce sens que le corps professoral et le personnel dévoué se soucient des gens qui franchissent ses portes et s'assurent qu'ils reçoivent une excellente expérience d'apprentissage en créant des cours novateurs comme celui sur les Arts et les Droits de la personne, qui expose de nombreuses personnes aux peuples autochtones, à la culture et aux lois pertinentes, en invitant de nombreux orateurs qui partagent leurs connaissances et expériences pratiques avec la communauté et en menant une recherche de pointe dont les effets concrets sur la vie d'une grande partie de la population sont perçus comme étant des plus marqués.

Il est évident par leurs actions que les membres du personnel du CREDP sont passionnés par les droits de la personne et se consacrent à la préparation et à l'inspiration des futurs leaders mondiaux extraordinaires.

Les leçons que j'ai apprises, les gens que j'ai rencontrés, les liens que j'ai établis en tant que titulaire d'une chaire Fulbright au CREDP, ont eu une influence profonde sur moi, mes recherches et ma carrière. Merci, tout le monde au CREDP!

GLORIA LOPEZ
Chaire Fulbright sur les droits de la personne et la justice sociale 2016
Centre de recherche et d'enseignement sur les droits de la personne, Université d'Ottawa
System-Wide Affirmative Action Officer
State University of New York

Sanam Naraghi Anderlini (Partenaire du CREDP)

Nous vivons à une époque où les problèmes mondiaux sont locaux, et non seulement une approche multidisciplinaire, mais aussi une approche multisectorielle est nécessaire pour comprendre et aborder les questions des droits de la personne. Tous les secteurs qui s'occupent de ces questions, qu'il s'agisse de gouvernements, d'organismes multilatéraux, d'ONG, de groupes de réflexion ou d'universités, reconnaissent ce besoin de collaboration, mais la plupart des institutions sont encore aux prises avec les aspects pratiques de la façon de collaborer avec les autres. Entre-temps, le Centre de recherche et d'enseignement sur les droits de la personne de l'Université d'Ottawa (CREDP) fait déjà œuvre de pionnier dans ce domaine. En 2018, le CREDP s'est associé à l’International Civil Society Action Network (ICAN) pour organiser le tout premier cours de certificat en médiation inclusif et sexospécifique destiné aux praticiennes. Nous avons combiné des praticiennes de terrain de 15 pays avec les experts du centre pour permettre un échange riche et un espace d'apprentissage mutuel.

Le Centre a également mené des efforts pour accueillir des militantes à risque, en veillant à ce que leurs compétences et leurs connaissances puissent être partagées avec les universitaires et les étudiants, tout en leur permettant de bénéficier de la richesse d'un centre universitaire mondial. Ce fut un privilège personnel et professionnel de travailler avec le professeur John Packer. Je me réjouis à l'idée de poursuivre cette collaboration et je souhaite que le centre continue à se développer.

SANAM NARAGHI ANDERLINI
Fondatrice et PDG
International Civil Society Action Network (ICAN)

Mona Paré (Membre universitaire du CREDP)

Mona Paré

Je suis impliquée dans les activités du CREDP depuis mon embauche à la Section de droit civil, ayant d’abord participé à un colloque international organisé par le CREDP sur les droits de l’enfant en 2007. Je suis officiellement membre depuis 2009 et j’ai participé activement à la vie du Centre, ayant été membre de son comité de gestion et ayant organisé plusieurs activités et événements du CREDP ou qui ont été parrainés par le CREDP.

Le CREDP est un partenaire qui a apporté un soutien important dans la création du Laboratoire de recherche interdisciplinaire sur les droits de l'enfant (LRIDE) et dans l’organisation et la promotion de ses activités depuis plus d’une décennie. Chaque année, le CREDP s’associe au LRIDE pour l’organisation d’un colloque annuel, de midi-conférences, ou d’autres événements. Le CREDP a aussi appuyé le LRIDE dans des demandes de subventions externes, en offrant des lettres de soutien, et des contributions variées. Le CREDP est notamment partenaire dans le projet de développement de partenariat du LRIDE sur l’accès des enfants à la justice, financé par le CRSH. Pouvoir bénéficier des locaux du CREDP, incluant les espaces de réunion et postes de travail pour étudiants, des réseaux du CREDP pour la promotion d’événements et pour le réseautage entre partenaires respectifs, ou encore de l’implication de son équipe dynamique, est d’une valeur inestimable pour le LRIDE et ses partenaires.


MONA PARÉ
Professeure agrégée
Section de droit civil
Faculté de droit
Université d'Ottawa

Valerie Steeves (Membre universitaire du CREDP)

Valerie Steeves

Le CREDP est un partenaire inestimable du projet eQuality financé par le CRSH, précisément parce qu'il fait un excellent travail pour nous mettre en contact avec d'autres chercheurs et avec la communauté en général. Au cours de la dernière année seulement, le CREDP a accueilli deux chercheurs européens invités travaillant sur le projet eQuality, ce qui nous a permis d'approfondir notre réseau international et de collaborer à une analyse intergouvernementale novatrice qui fonde la recherche de données essentielles sur un engagement commun envers les droits de la personne. Le CREDP nous a également aidés à diffuser nos conclusions auprès du grand public en organisant des festivals de films, des pièces de théâtre, des ateliers de sensibilisation et des séances de formation des formateurs. Une telle diffusion novatrice a été un élément crucial dans la réalisation de nos jalons avec le CRSH parce qu'elle nous a permis de faire avancer un dialogue public continu sur la nécessité d'une politique technologique qui favorise l'épanouissement de l'être humain. Notre partenariat avec le Centre a également enrichi notre programme de formation, en particulier pour nos chercheurs postdoctoraux, car le Centre offre un accès exceptionnel à un groupe de chercheurs qui font de la recherche de pointe sur les droits de la personne et les questions technologiques. Nous n'aurions tout simplement pas pu obtenir le financement à long terme dont nous disposons sans le soutien et l'aide continus du Centre.

VALERIE STEEVES
Professeure agrégée
Département de criminologie
Faculté des sciences sociales
Université d'Ottawa

Haut de page