Une table ronde d'experts demande au Canada d'agir en faveur de la justice pour les Rohingyas à la CIJ

Sur la passerelle du No Man's Land - Camp de réfugiés de Rohingya

Sur la passerelle du No Man's Land - Camp de réfugiés Rohingya. Photo : John Packer

Le Centre de recherche et d’enseignement sur les droits de la personne de l’Université d’Ottawa est heureux de publier le rapport d'une table ronde virtuelle internationale d'experts sur « La justice pour les Rohingyas : Le rôle du Canada », co-organisée le 21 mai 2020 avec la Sénatrice McPhedran et la faculté de droit de l'Université de Victoria. Alors que le mouvement mondial contre le racisme systémique retient l'attention du monde entier, le génocide en cours contre les Rohingyas est un cas de la forme la plus extrême de racisme qui vise à la destruction du groupe en tout ou en partie. Le Canada est le seul État au monde dont le Parlement a déclaré, à l'unanimité, que le Myanmar a commis un génocide contre les Rohingyas. Cette table ronde examine ce que le Canada devrait maintenant faire pour que justice soit rendue aux victimes qui souffrent encore.

Lisez le rapport (PDF en anglais seulement).

Haut de page