Rapport annuel conformément à l’Accord concernant des rapports annuels sur les droits de l’homme et le libre‑échange entre le Canada et la République de Colombie

15 mai 2012

L’Accord de libre‑échange entre le Canada et la République de Colombie (l’Accord de libre-échange Canada-Colombie, « ALÉCCO ») prévoit la libéralisation de divers types d’activités économiques, notamment le commerce des marchandises, le commerce des services, l’investissement étranger et les marchés publics.Le libre‑échange avec la Colombie conforme à la Stratégie pour les Amériques du Canada, qui vise essentiellement à accroître les débouchés économiques, à renforcer la sécurité et les institutions et à mettre en place une base solide pour l’engagement du Canada dans la région en renforçant nos relations. L’expansion économique découlant d’échanges commerciaux et d’investissements libéralisés et fondés sur des règles peut contribuer à favoriser la prospérité et la création d’emplois. Cette croissance peut également permettre de consolider les efforts déployés par les gouvernements pour créer des démocraties plus prospères et réduire la pauvreté.

Le 21 novembre 2008, le Canada et la Colombie ont signé l’ALÉCCO ainsi que l’Accord de coopération dans le domaine du travail entre le Canada et la République de Colombie (« Accord de coopération dans le domaine du travail ») et l’Accord sur l’environnement entre le Canada et la République de Colombie (« Accord sur l’environnement »). La loi de mise en œuvre de ces accords a été déposée au Parlement le 10 mars 2010, puis adoptée le 21 juin 2010, avant de recevoir la sanction royale le 29 juin 2010. L’ALÉCCO est entré en vigueur le 15 août 2011, soit peu après une visite du premier ministre Stephen Harper en Colombie.

Lire la suite: Rapport annuel

Haut de page