Ghuna Bdiwi

Carte électronique

Ghuna Bdiwi
Boursière postdoctorale Alex-Trebek 2022

Ghuna Bdiwi

Biographie

Ghuna Bdiwi est une avocate et une militante des droits de la personne qui a exercé sa profession en Syrie et au Canada. En Syrie, sa pratique s'est concentrée sur des affaires de détention arbitraire et de torture de détenus politiques, tandis qu'au Canada, son travail juridique se concentre sur le droit des réfugiés et de l'immigration. Son travail juridique et son militantisme sont reconnus au niveau international. En effet, l'envoyé spécial des Nations unies en Syrie l'a nommée membre du comité constitutionnel syrien chargé de rédiger une nouvelle constitution pour la Syrie.

Ghuna est titulaire d'un doctorat, d'une maîtrise en droit (recherche) et d'une maîtrise en common law de la Osgoode Hall Law School de l'Université York, ainsi que d'une maîtrise en droit bancaire et financier international de l'Université Montesquieu Bordeaux IV, en France. Dans sa thèse de doctorat, Ghuna étudie une question cruciale et opportune en droit pénal international et en philosophie, à savoir, étant donné la forte improbabilité d'une sanction pénale institutionnelle, y a-t-il une justification aux appels à la responsabilité pénale au milieu de la guerre civile syrienne en cours? Son comité de défense a recommandé que sa thèse soit publiée rapidement car ses conclusions peuvent être utiles à d'autres conflits en cours. Pour répondre à cette question essentielle, sa recherche s'appuie sur plusieurs disciplines telles que les droits internationaux de la personne, la théorie juridique, la théorie de la responsabilité de protéger (R2P), la justice transitionnelle, le droit des réfugiés, la responsabilité pénale internationale et les enquêtes sur les crimes de guerre en Syrie.

Au cours de son parcours universitaire et professionnel, Ghuna a reçu de nombreux prix prestigieux. Elle est la lauréate du prix international des droits de l'homme 2015 du Centre international des droits de l'homme, Canada, un prix qui a reconnu son travail de plaidoyer pour la défense des droits de la personne en Syrie. En outre, elle a reçu la bourse 2016 John Peters Humphrey en droits humains internationaux du Conseil canadien de droit international, et une bourse 2015 du Nathanson Center on Transnational Human Rights, Crime and Security, Osgoode Hall Law School.

Haut de page