NOVEMBER 5, 2019 - The More, the Merrier: Can Inclusive Governance Advance Rights in Global Value Chains?

Le Centre de recherche et d'enseignement sur les droits de la personne est heureux de s'associer avec la Faculté de droit, Section de Common Law & de droit civil, le Bureau de la recherche internationale à l'Université d'Ottawa, le Conseil canadien de droit international et Fulbright Canada pour présenter :

Plus nous serons, meilleur ce sera: La gouvernance inclusive peut-elle faire progresser les droits dans les chaînes de valeur mondiales?

Les revendications concurrentes d'intérêt national sur la scène mondiale constituent un symptôme de la faiblesse des systèmes en place pour coordonner l’impact des chaînes de valeur transnationales avec les institutions et les normes locales et internationales. Dans le monde du travail, cet écart de gouvernance contribue à des conditions de travail abusives, à des lieux de travail peu sûrs et à des moyens de subsistance précaires.

La professeure Diller fera valoir que les « communautés de gouvernance » inclusives peuvent aider à tirer partie des systèmes juridiques et pratiques existants pour faire progresser les droits et la justice sociale dans l'économie mondiale. De plus, des nouvelles données suggèrent que les processus réglementaires consensuels dans lesquels le gouvernement s'engage avec des acteurs privés représentatifs aux niveaux local et transnational peuvent encourager la coordination des interactions transnationales avec le droit et les institutions aux niveaux national et international.

La professeure Diller présentera ses recherches en cours sur les diverses dynamiques et les résultats de causes transnationales dans lesquelles elle a été étroitement impliquée en tant qu'ancienne avocate de l'Organisation internationale du travail, dont le « Rana Plaza Arrangement ».


Mardi le 5 novembre 2019
17 h à 18 h 30
Pavillon DESMARAIS | DMS4101
(55, avenue Laurier Est, Université d'Ottawa)

Tous et toutes sont bienvenu.e.s.


BIENVENUE

  • John PACKER | Directeur, Centre de recherche et d'éducation sur les droits de la personne et professeur agrégé, Faculté de droit, Université d'Ottawa

REMARQUES INTRODUCTIVES

  • Michael HAWES | Directeur général, Fulbright Canada

PRÉSIDENTE ET MODÉRATRICE DE LA SESSION

  • Penelope SIMONS | Professeure agrégée & vice-doyenne à la recherche, Faculté de droit, Section de Common Law, Université d'Ottawa

ORATRICE PRINCIPALE

  • Janelle DILLER | Chaire de recherche Fulbright sur les droits de la personne et la justice sociale 2019-2020, Centre de recherche et d'enseignement sur les droits de la personne, Université d'Ottawa

RÉPONDANTS

  • Adelle BLACKETT | Professeure de droit et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en droit du travail transnational et développement, Faculté de droit, Université McGill
  • Stepan WOOD | Professeur et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en droit, société et durabilité & directeur du Centre du droit et l’environnement, Peter A. Allard School of Law, University of British Columbia (par vidéoconférence)

RÉFLEXIONS FINALES

  • Céline LÉVESQUE | Présidente, Conseil canadien de droit international (CCDI) & professeure titulaire, Faculté de droit, Section de droit civil, Université d'Ottawa
Haut de page