2 MARS 2016 - La difficulté est de s’y rendre

Le Centre de recherche et d'enseignement sur les droits de la personne vous invite à la présentation :

La difficulté est de s’y rendre : Leçons sur la mobilité, la justice et
l’espoir du point de vue des réfugiés et des réseaux de communautés d’accueil

Mercredi le 2 mars 2016
10 h à 11 h
Pavillon Fauteux – FTX570
(57, Louis-Pasteur, uOttawa)

La présentation sera bilingue.
RSVP à HRREC@uOttawa.ca

Résumé :

Des obstacles à la mobilité affectent les aspects les plus fondamentaux de la vie : la famille, la santé, l’éducation et les occasions d’avancement. Face à cette réalité, plusieurs questions se posent : quel est le rôle des institutions postsecondaires dans la lutte contre ces obstacles? Qu’ont-elles à gagner en adaptant leurs façons de faire pour assurer une plus grande ouverture dans une plus grande une variété de circonstances? Cette présentation a comme but de décrire les manières dont diverses institutions d’un bout à l’autre du monde se sont rendues plus « inclusives » dans l’espoir de mieux accueillir, appuyer et unir divers acteurs faisant preuve de talent. Que l’on soit en Palestine, au Liban ou sur les terres d’une Première nation, l’innovation au sein du milieu universitaire doit s’inspirer d’individus qui font face à des situations difficiles et qui réussissent toutefois à améliorer leur sort.


Conférencière :

  • Nadia ABU-ZAHRA | Professeure agrégée, École de développement international et mondialisation, Faculté des sciences sociales, Université d'Ottawa

Les intérêts de Nadia Abu-Zahra touchent la santé, les questions environnementales, les droits de l'homme et l'éducation. Son travail auprès d'organismes tels qu'Oxfam-Québec, ainsi que sa participation à divers projets financés par l'UNICEF, l'UE et l'ACDI lui ont permis de sensibiliser les gens sur ces questions. Depuis, elle poursuit ses réflexions sur l'éthique de la recherche et le développement international. D'ailleurs, ses publications traitent de ces sujets; et plus récemment, elle porte une attention particulière sur l'État - et comment ses politiques concernant les pièces d'identité (passeport, identification, bases de données, etc.) - affectent les individus et les groupes à un niveau personnel.


*Le Centre de recherche et d’enseignement sur les droits de la personne pourrait prendre des photos lors de cet événement pour parution sur son site Web.

Haut de page