18 JANVIER 2016 - Faciliter la mobilité, favoriser la diversité

Le Centre de recherche et d'enseignement sur les droits de la personne, la Commission internationale de juristes Canada et le Centre d'études en politiques internationales vous invitent à la présentation :

Faciliter la mobilité, favoriser la diversité :
Leçons à tirer de la réaction du Nord global face aux défis migratoires

Lundi le 18 janvier 2016
11 h 30 à 13 h
Pavillon Fauteux – FTX147B
57, Louis-Pasteur, uOttawa

L'événement sera en anglais.
RSVP à HRREC@uOttawa.ca

Conférencier :

  • François CRÉPEAU | Rapporteur spécial des Nations Unies pour les droits de l’homme des migrants | Directeur du Centre sur les droits de la personne et du pluralisme juridique & Titulaire de la Chaire Hans et Tamar Oppenheimer en droit international public, Faculté de droit, Université McGill

François Crépeau est professeur titulaire à l'Université McGill, où il détient la Chaire Hans et Tamar Oppenheimer en droit international public, et est Directeur du Centre pour les droits de la personne et le pluralisme juridique. Il est Rapporteur spécial des Nations Unies pour les droits de l’homme des migrants (2011-2017) : il a effectué des missions officielles en Albanie, en Tunisie, en Turquie, en Italie, en Grèce, au Qatar, au Sri Lanka, à Malte, et a produit des rapports thématiques sur : la détention des migrants, la protection des droits humains aux frontières extérieures de l’Union européenne, les migrations climatiques, la gouvernance globale des migrations, l’exploitation du travail des migrants, les pratiques de recrutement de la main-d’œuvre étrangère. Professeur invité à l’Université catholique de Louvain (2010-2019), il est membre de la Société Royale du Canada, fut Lauréat 2008-2011 de la Fondation Trudeau, et est un Avocat Émérite du Barreau du Québec. Il a prononcé de nombreuses conférences, a publié de nombreux articles scientifiques, a écrit, dirigé ou codirigé dix ouvrages, et est membre de plusieurs comités éditoriaux de revues savantes.


*Le Centre de recherche et d’enseignement sur les droits de la personne pourrait prendre des photos lors de cet événement pour parution sur son site Web.

Haut de page