7 FÉV - S’attaquer à la violence faite aux femmes au Honduras

Le Centre de recherche et d’enseignement sur les droits de la personne est heureux de s’associer avec Cuso International pour présenter :

S’attaquer à la violence faite aux femmes au Honduras

Une femme est assassinée toutes les 18 heures au Honduras. Pourtant, moins d’un cas sur cinq fait l’objet d’une enquête. S’attaquer à la violence faite aux femmes est au cœur de la mission du Centro de Derechos de Mujeres (CDM). Lors de ce dîner-causerie, vous aurez l’occasion de découvrir le travail effectué par Neesa Medina, une féministe et sociologue hondurienne qui occupe le poste d’analyste en sécurité et en équité homme-femme au CDM. Nous vous invitons à vous joindre à nous pour l’entendre vous parler des difficultés que rencontrent les Honduriennes et des mesures prises par la société civile et le gouvernement pour régler ce problème. Peut-on mettre fin à la violence?

Mardi le 7 février 2017
12 h à 13 h
Pavillon Fauteux, FTX570 (5e étage)
(57, LouisPasteur, uOttawa)

Toutes et tous sont bienvenus.
Cet événement sera présenté en anglais.
Des rafraîchissements seront servis.
RSVP à HRREC@uOttawa.ca.


À propos de la conférencière

Neesa Medina est une sociologue et féministe hondurienne. Elle travaille actuellement comme analyste en sécurité et en égalité homme-femme au CDM. Au cours de sa carrière, elle a participé à de nombreux forums nationaux sur la violence faite aux femmes organisés par la société civile, ainsi qu’à plusieurs tables de discussion entourant la réforme du Code criminel hondurien afin de protéger plus adéquatement les femmes et leurs droits sexuels et reproductifs. Elle a aussi organisé des campagnes de mobilisation et de communication sur ces questions. De plus, Neesa Medina a pris la parole dans plusieurs congrès internationaux concernant le problème de violence structurelle faite aux femmes au Honduras, et les politiques mises en place par le gouvernement à ce jour pour s’attaquer au problème. Elle a également fait partie de la délégation de la société civile qui a rédigé le Rapport alternatif présenté au Comité pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes des Nations Unies. Enfin, ces dernières années, elle a témoigné à titre d’experte dans plus d’une dizaine de dossiers de femmes demandant l’asile aux États-Unis.

À propos du Centro de Derechos de Mujeres (CDM)

Le Centro de Derechos de Mujeres (CDM) est un organisme féministe indépendant qui milite activement pour améliorer l’accès à la justice, le respect des droits de la personne, l’expression de la citoyenneté et l’égalité homme-femme. Le CDM est reconnu tant à l’échelle nationale qu’internationale pour son impact sur la vie des femmes et son travail d’autonomisation des Honduriennes.

Comment s'impliquer

Vous pouvez contribuer à votre façon à l’amélioration des conditions de vie des Honduriennes en posant votre candidature pour partir sur le terrain. Pendant la conférence, un représentant de Cuso International vous parlera des différentes possibilités de coopération volontaire en Amérique centrale.


*Le Centre de recherche et d’enseignement sur les droits de la personne pourrait prendre des photos lors de cet événement pour parution sur son site Web.


S'attaquer à la violence faite aux femmes au Honduras
Haut de page